Dossiers
à la une

225 minutes pour 225 millions

17 novembre-St-Félicien, bureau du PM (2)17 novembre Montréal

 

 

COMMUNIQUÉ CTROC

 

Fermetures et mobilisations pour dénoncer l’austérité

Le communautaire, on n’a pas les moyens de s’en passer

 

Québec, 17 novembre 2014- En ce 17 novembre, des centaines d’organismes communautaires autonomes ont participé à diverses actions de mobilisation partout à travers le Québec. Ils étaient plus de 2 000 personnes à Montréal et plus de 300 au bureau du premier ministre Philippe Couillard à St-Félicien.  Ils étaient des centaines d’autres partout au Québec.  Durant 225 minutes, les organismes ont fermé leurs portes, manifesté et rencontré leurs députés, marché dans les rues et sensibilisé la population. Ils souhaitent ainsi dénoncer les mesures d’austérité économique et revendiquer ce dont ils ont besoin pour réaliser leur travail, soit un rehaussement de 225 millions par année pour leur mission et l’instauration d’un véritable programme national de financement.

 

‘’Nos revendications mises de l’avant dans le cadre de la campagne «Je tiens à ma communauté, je soutiens le communautaire» s’inscrivent dans une lutte globale contre toutes les mesures d’austérité touchant la population.  Hausses, compressions, tarifications, privatisations, les décisions actuelles auront des impacts très graves sur les populations vulnérables et affecteront grandement les organismes communautaires autonomes, souvent forcés de prendre le relais de services que délestent l’État. La population, de plus en plus touchée, cogne aux portes des organismes.’’ affirme Nancy Bouchard, porte-parole de la CTROC.

 

Or, à cause du manque de financement, les organismes sont forcés de travailler dans des conditions difficiles : incapacité de répondre à toutes les demandes d’aide, compression des heures d’ouverture, réduction des activités offertes, fermetures temporaires ou permanentes, augmentation de la charge de travail. ‘’Les mesures d’austérité et le sous-financement des organismes communautaires continueront d’aggraver les inégalités sociales et cette situation est inacceptable. C’est pourquoi nous devons exiger du gouvernement d’agir rapidement’’, de conclure Mme. Bouchard.

 

 

La Coalition des tables régionales d’organismes communautaires (CTROC) regroupe 14 Tables régionales d’organismes communautaires œuvrant majoritairement en santé et services sociaux. Elle est un lieu d’analyse et d’action sociale et politique qui permet de promouvoir les intérêts des organismes communautaires en santé et services sociaux, tous secteurs d’intervention confondus, et ceux des populations auprès desquels ils interviennent.

 

— 30 —

 

Informations :     Nancy Bouchard – porte-parole CTROC    418-668-4876   email hidden; JavaScript is required

 

 

Le mouvement communautaire se mobilise contre l’austérité

 

 

 

Québec, 31 octobre 2014- Aujourd’hui, la CTROC tient à remercier les milliers de personnes qui ont répondu à l’appel de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics. En participant à l’une des manifestations qui ont eu lieu simultanément à Montréal, Sherbrooke, Jonquière, Rimouski, Baie-Comeau et La Tuque, des centaines de personnes issues du mouvement communautaire se sont joints à la mobilisation, aux quatre coins du Québec, afin de dénoncer les mesures d’austérité économiques mises en place par le gouvernement de Philippe Couillard.

 

Selon Nancy Bouchard, porte-parole de la CTROC, l’État québécois a largement les moyens de payer les services publics. ‘’ L’austérité n’est pas une fatalité. D’autres choix sont possibles ! Il faut informer la population et nos élu-e-s que des alternatives fiscales existent et qu’elles sont accessibles. Nous pourrions aller chercher près de 10 milliards de dollars et pourtant, actuellement, les coupes affectent seulement les classes moyennes et les plus démunis.’’   En effet, depuis la rentrée parlementaire, le gouvernement Couillard multiplie les annonces de coupes en santé, en éducation, dans les services sociaux et les mesures touchants les familles, les aîné-e-s, la lutte à la pauvreté, l’employabilité. Pourtant, le gouvernement québécois a l’obligation d’assumer ses responsabilités en matière de droit humains. ‘’ Actuellement, le mouvement communautaire est très inquiet de toutes ces annonces. Les organismes communautaires sont des témoins privilégiés des impacts des politiques actuelles sur la population. Le gouvernement doit s’assurer que ses décisions n’aggravent pas les inégalitéssociales.  Ce ne sont pas encore les plus vulnérables qui doivent faire les frais du retour à l’équilibre budgétaire.’’ de conclure Mme. Bouchard.

 

— 30 —

 

Informations :     Nancy Bouchard – porte-parole CTROC

email hidden; JavaScript is required

 

 

Projet de loi 10- Réforme dans la gestion du réseau de la santé: le milieu communautaire est inquiet

 

 

 

 

Montréal, le 25 septembre 2014 – L’annonce de M. Barrette, ministre de la Santé, concernant la réforme de la gestion du système de santé inquiète au plus haut point les organismes communautaires. Pour les regroupements régionaux qui les représentent, cette nouvelle réforme pourrait avoir des conséquences néfastes pour le milieu communautaire, mais également pour l’ensemble de la population.

 

Rappelons que des milliers d’organismes communautaires du Québec reçoivent une aide financière via les Agences de santé régionales en soutien à leur mission. «Depuis 15 ans, nous avons établi des mécanismes de concertation avec les Agences en vue d’assurer un meilleur appui à des milliers d’organismes communautaires qui viennent en aide à plus de 2 millions de Québécois-e-s chaque année, des populations souvent vulnérables. Dans un contexte de coupes, les organismes se verront-ils intégrés dans des programmes services et forcés d’offrir des services délestés par le réseau? Quels seront les pouvoirs des nouveaux gestionnaires? Les organismes communautaires réussiront-ils à préserver leur autonomie? Les conventions signées avec les Agences seront-elles encore valides? » se questionne Sébastien Rivard, porte-parole de la Coalition des tables régionales d’organismes communautaires, qui regroupent près de 3000 de ces groupes. ‘’Les administrateurs des nouveaux Centres Intégrés de Santé (CISSS) devront comprendre l’importance de soutenir les organismes communautaires pour leur mission première.’’ souligne M. Rivard.

 

De façon plus large, la CTROC se demande aussi ce qu’il adviendra de la régionalisation des soins de santé qui visait à adapter les services offerts aux besoins spécifiques de chaque région. La centralisation inégalée des pouvoirs dans les mains du ministre et de conseils d’administration nommés par ce dernier est assurément une menace au fonctionnement démocratique et le maintien d’une cohérence régionale dans divers dossiers.

 

La réforme soulève également de nombreuses questions concernant la prévention en santé. Quelle sera la place de l’approche préventive dans un réseau dirigé par une mégastructure administrative qui inclut plusieurs hôpitaux? L’argent investi en prévention sera-t-il détourné pour combler les besoins du réseau?

 

‘’Le milieu communautaire talonnera le ministre de la Santé et des Services sociaux afin d’obtenir des réponses à ses questions et pour tenter de réduire l’impact négatif que pourrait avoir une telle réforme sur le travail des organismes communautaires et plus largement sur les services de santé et les services sociaux’’, conclut M. Rivard.

— 30 —

 

La Coalition des tables régionales d’organismes communautaires (CTROC) regroupe 14 Tables régionales d’organismes communautaires œuvrant majoritairement en santé et services sociaux et provenant de toutes les régions du Québec. Elle est un lieu d’analyse et d’action sociale et politique qui permet de promouvoir les intérêts des organismes communautaires en santé et services sociaux, tous secteurs d’intervention confondus, et ceux des populations auprès desquels ils interviennent.

 

Informations :               Sébastien Rivard – porte-parole CTROC

– 514-806-2118 –

 

email hidden; JavaScript is required

2014

Manifestation devant le bureau du premier ministre et dans les médias sociaux:    L’augmentation promise des subventions doit se concrétiser !

 

Montréal, le 23 avril 2014. Près d’un millier de personnes sont aujourd’hui devant le bureau du premier ministre, à l’invitation des groupes communautaires du domaine de la santé et des services sociaux. Elles sont là pour rappeler au gouvernement l’engagement, pris par son prédécesseur, d’augmenter leurs subventions. Conjugué à cette action, les membres de l’Assemblée nationale reçoivent un nombre incalculable de messages par l’intermédiaire des médias sociaux.

 

Il y a un an, l’Assemblée nationale adoptait une motion unanime pour l’augmentation du financement des groupes, laquelle s’est concrétisée le 30 octobre 2013, par un engagement gouvernemental de 162 millions de dollars de rehaussement d’ici 2017. « Le Parti Libéral du Québec a appuyé cette motion; maintenant au pouvoir, il doit verser les sommes annoncées. Le nouveau ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, doit agir rapidement dans ce dossier » de dire Mercédez Roberge, co-porte-parole de la campagne Je tiens à ma communauté, je soutiens le communautaire (Table). Rappelons que les élections ont reporté l’adoption du budget devant confirmer les augmentations. De ce montant, 120 millions a été promis aux 3 000 organismes du domaine de la santé et des services sociaux, résultat de leur campagne Je tiens à ma communauté > je soutiens le communautaire.

 

Les groupes, qui patientent depuis déjà six mois, ne peuvent attendre le dépôt du budget en juin prochain pour savoir si leur situation financière va s’améliorer. D’un côté, les dépenses pour la réfection des routes seront effectuées sans attendre le dépôt budget tandis que de l’autre, le nouveau gouvernement ne prévoit rien de tel pour mettre fin à l’incertitude de milliers groupes et des personnes qui les fréquentent. Ajoutons que les organismes sont d’autant plus inquiets que le MSSS a reporté, à une date indéterminée, la rencontre qui devait avoir lieu demain sur la distribution du premier 40 millions de dollars.

 

Le communiqué complet:  2014_04_23 CommuniqueNationalMobilisation

2011

 

Lettre en appui au mouvement étudiant

 

Lettre ouverte en appui à l’R des Centres de femmes

 

Semaine Nationale de visibilité de l’ACA

 

Lettre adressée à  Yves Bolduc – Pour un système de santé public, accessible et de qualité 

 

Lettre adressée au Premier Ministre Jean Charest – Investir encore plus en santé et éducation, un choix nécessaire

 

Les 2,2 Milliards$ provenant de l’harmonisation de la TVQ : Investir encore plus en santé et éducation, un choix nécessaire

 

Réaction au budget provincial - CTROC – Table 

 

Projet de loi 127 

 

Les organismes communautaires contre la privatisation et la tarification des services publics – D’autres choix sont possibles : ça prend seulement du courage

 

2010

 

Journée nationale de visibilité de l’ACA – L’Action communautaure autonome, ça change votre monde !  

 

La CTROC invite la population et ses membres à appuyer la Marche mondiale des femmes 

 

Lutte à la pauvreté et tarification du système public en santé – Les organismes communautaires dénoncent les conséquences des actions gouvernenementales – CTROC – TRPOCB

 

2009

 

Réaction au budget provincial – CTROC | 2009 

 

Avis prébudgétaire – CTROC | 2009

 

2008 

 

Réaction au budget provincial – CTROC | 2008

m4s0n501
CTROC • info@ctroc.org

Conception par Molotov communications

Image: "À la lèvre du jour", acrylique sur toile,
40 po par 20 po, 2009, Véronique Gemme